LIVRE
PIANO L'art de la méthode


SATISFAIT ou
REMBOURSÉ

Livre pour l'apprentissage du piano.

Livre 21 x 15 cm
Édition 2021
Déclassé:
Neuf  Livres garantis !


EXTRAIT DU LIVRE

Premier fondement méthodologique

         COMMENT travailler ? De quelle façon apprendre une œuvre nouvelle ? À cette question essentielle, beaucoup de musiciens affirmeront : « Travaillez peu, mais bien ». Ou encore, « Peu importe la quantité, pourvu que la qualité soit au rendez-vous »... Remarques pleines de bon sens, et tout pianiste moindrement expérimenté comprendra aisément le bien-fondé de ces observations, puisque les études bâclées ne mènent pas très loin… Mais l’idée de fournir un travail « de qualité » est tout à fait insuffisante. Ce qualificatif s’avère extrêmement imprécis, et le simple fait de penser « qualité » pendant vos séances vous retardera considérablement. Quelle bien curieuse réflexion, me direz-vous ! Mais nous touchons du doigt un fondement déterminant de l’édification. Votre travail ne doit pas être de qualité, il doit tout simplement être parfait ! La différence entre ces deux mesures est fondamentale. Acquérir uniquement des phrases parfaites devrait demeurer votre objectif de tous les instants. Quitte à laisser une plus grande proportion de texte de côté, peu importe. Une mesure partiellement apprise n’est pas sue, et ne le sera pas davantage au commencement de la leçon suivante. À l’inverse, vous n’aurez plus à vous préoccuper de ce qui aura été solidement établi… Sans évoquer toutes ces mesures incomplètes qui s’ajoutent sans cesse à votre fardeau d’une session à l’autre… sources d’angoisse et de stress grandissant. Quel que soit le nombre de sections inabouties, celui-ci sera toujours excessif. Et importe peu si l’étendue de votre travail semble se réduire drastiquement. « Parfait et très peu » valent beaucoup mieux que « peu et bien ». N’accumuler que des sections achevées, même petites, apporte de grandes satisfactions. Chaque séance se solde par une réussite, et la motivation ne faiblit jamais.

         Le simple fait de mettre d’aplomb un premier segment permet souvent d’acquérir la configuration musicale de la pièce, ou tout au moins, d'un fragment de celle-ci. Cela revient à maîtriser parfaitement un schéma d’écriture. Très nombreuses sont les œuvres qui emploient des canevas sensiblement répétitifs comme matériaux de construction élémentaires. En guise d’illustration, voici un extrait du sublime Largo de la 3ème sonate de Frédéric Chopin :

piano exemple 1

N.B. : Cette partition peut être téléchargée gratuitement sur le site des chefs-d'oeuvre du piano.

La parfaite maîtrise de ce premier thème va octroyer de solides fondations pour l’apprentissage des autres sections. Quelques mesures après, la mélodie emprunte cette tournure :

piano exemple 2


Nous constatons que la forme du texte ne change pas. Le rythme, le phrasé et le schéma expressif de la main gauche restent identiques. À droite, bien que la mélodie évolue, plusieurs similitudes sont perceptibles. Peu après, nous retrouvons notre thème, à l’identique :

piano exemple 3


À droite, la mélodie est semblable à la note près... La partie basse n’offre que très peu de changements... Ils seront rapidement mémorisés. Seul un léger contre-chant vient s’additionner à l’ensemble. Si le thème initial a parfaitement été appris, la mise en place de ce nouveau segment se fera dans le délai le plus bref… Ainsi, finalisez systématiquement les mesures que vous apprenez. Car nous pourrions multiplier les exemples musicaux à l’infini… l’unité de forme est une caractéristique d’un nombre incalculable de chefs-d’œuvre... Quand bien même cela ne serait pas le cas, délivrer un travail parachevé doit rester votre objectif de tous les instants.

         Ajoutons que les pianistes maîtrisant convenablement la lecture à vue sont d’autant plus sujets à mener leurs travaux sur de trop grandes étendues ! La facilité transporte. Et il devient aisé d’enchaîner les mesures, sans se rendre tout à fait compte qu’elles n’ont pas été parfaitement exécutées... À ce stade, il n'est plus difficile de déchiffrer des pages entières pour n’arriver qu’à un faible résultat, et somme toute, avoir perdu un temps considérable. Visez toujours la perfection !

         L’empressement ne présage que de faux plaisirs. Ne vous souciez pas de l’étendue de vos conquêtes : oubliez l’aspect quantitatif… Oubliez l’objectif de résultat… Pensez seulement qu’importe le facteur qualitatif... Et que ce dernier doit être porté au summum de vos capacités. La quantité n’est rien… la perfection est tout.

--> Contenu du livre


  Commander